Crise d’hémorroïdes : un mal qui possède des solutions efficaces

Parler d’hémorroïdes ne correspond pas à une réelle maladie puisque cette partie du corps est toujours présente. Son rôle est de veiller à la continence anale. Coussinets composés de veines, ils sont sollicités lors du passage à la selle. La crise hémorroïdaire constitue une dilatation anormale de ces veines. Elle s’accompagne de douleurs et parfois de caillots de sang.

Deux types d’hémorroïdes différents

Il est important de distinguer l’hémorroïde interne de ceux qui sont externes. Une hémorroïde interne se situe à l’intérieur du canal rectal et ne peut pas être vu à l’extérieur, sauf dans les deux derniers degrés d’importance de la maladie. Les douleurs sont rares puisque l’anus est dépourvu de cellules nerveuses. Pour le détecter, un examen rectal est nécessaire.

Les hémorroïdes externes, de leur côté, se situent au bord de l’anus et occasionnent de violentes douleurs. Le fait de se trouver à un endroit qui possède de nombreuses fibres nerveuses est la raison pour laquelle les hémorroïdes externes sont aussi douloureux. Ils se reconnaissent par un amas veineux anormal autour de la région anale.

Les principales causes des crises hémorroïdaires

crises hémorroïdaires

Une hémoroide est occasionnée car une pression constante finit par dilater les veines rectales. La constipation est une des causes principales car la personne concernée cherche à déféquer en forçant sur cette zone.

Un effort inhabituel comme le port de lourdes charges peut avoir cet effet également. Le manque d’activité physique est également responsable de l’apparition d’hémorroïdes car la stimulation du système cardiovasculaire permet une bonne irrigation veineuse. Un mode de vie trop sédentaire ne permet pas de profiter de ce phénomène.

Une alimentation déséquilibrée et pauvre en fibres a pour conséquence de provoquer des crises hémorroïdaires. L’obésité ou la grossesse peuvent être à l’origine d’une hémorroïde interne. Le facteur héréditaire est également mis en avant car un rapport a pu être découvert avec des proches qui souffrent d’hémorroïdes.

La consommation régulière d’épices, d’alcool et de café va irriter cette partie du corps au moment du passage à la selle et va donc générer une hémorroïde interne. Associée à une mauvaise position pour la défécation avec une pression exagérée sur cette zone, les hémorroïdes sont comprimées. La pression trop importante qui est réalisée à ce moment précis en position assise sur les toilettes va jouer un rôle dans leur apparition.

Les symptômes des hémorroïdes

Lors d’une crise hémorroïdaire, il est courant de ressentir des démangeaisons dans la région anale. S’il s’agit d’une hémorroïde interne, une sensation de brûlure ou de gonflement est ressentie au niveau du rectum. Ces manifestations sont très gênantes et les personnes qui n’osent pas consulter prennent le risque de voir aggraver la situation.  Une hémorroïde interne se décline en plusieurs stades jusqu’à ce qu’il se transforme en hémorroïde externe avec les conséquences correspondantes.

Il arrive également que du sang soit découvert dans les selles. Dans les cas les plus graves d’hémorroïdes, un caillot de sang se forme et occasionnera des saignements et des douleurs importantes. Lorsque l’hémorroïde interne ne peut plus être replacé, les douleurs vont être plus vives. Les gonflements de cet hémorroïde qui est devenu externe empêchent de s’assoir et de vivre sa vie normalement.

Les traitements médicaux des hémorroïdes

traitements médicaux des hémorroïdesLes crèmes apaisantes ou décongestionnantes sont prescrites pour soulager la douleur. Une pommade anticoagulante sera d’un précieux secours en cas de saignement. Pour supprimer les hémorroïdes définitivement, l’héparine et l’hydrocortisone constituent des moyens efficaces.

Ils permettent de réduire l’inflammation et de rétablir la circulation sanguine normale. Des veinotoniques oraux peuvent être prescrits en complément, de même que des analgésiques pour lutter contre la douleur. En fonction de l’ampleur du problème, des anti-inflammatoires peuvent être envisagés.

Pour lutter contre l’hémorroïde interne, les suppositoires ont un effet apaisant et permettent de réduire la gêne et d’éviter des saignements importants. A base d’anesthésiants, ils endorment cette zone et offrent à la personne concernée un peu de répit. Associé aux veinotoniques, le patient peut être rapidement soulagé.

Les traitements instrumentaux correspondent à de bonnes techniques pour soigner les hémorroïdes internes car leur objectif est de favoriser la cicatrisation et de réduire la dilatation des vaisseaux sanguins. La sclérose, la ligature par élastiques ou la photocoagulation infrarouge apportent de bons résultats.

La chirurgie intervient pour des hémorroïdes de 3e et 4e stade qui ne peuvent trouver une issue d’une autre façon. En fonction de la configuration rencontrée, le chirurgien pourra opter pour l’hémorroïdectomie, l’anopexie par agrafage mécanique ou la désartérialisation mécanique. La chirurgie n’assure pas d’être complètement débarrassé des hémorroïdes car ils peuvent de nouveau se présenter. Il faut aussi tenir compte du fait que les effets secondaires de cette opération sont importants avec notamment des douleurs aigues.

Les traitements naturels contre les hémorroïdes

Stop HémorroidesDes moyens de prévention faciles à mettre en place doivent être adoptés comme l’explique le guide complet contre les hémorroïdes afin d’en finir avec les problèmes d’hémorroïdes. La pratique du sport tel que le yoga, la marche rapide ou la natation permet de stimuler la circulation sanguine et d’éviter ce type de désagrément.

Adopter une alimentation équilibrée fait partie des recommandations de la méthode de Sophie Joly (HemoroideTraitement.com) qui permet de mettre un terme définitif aux crises hémorroïdaires. Les traitements naturels apportent un soulagement au patient et permettent de lutter activement contre les hémorroïdes.

Intégrer des plantes médicinales dans ses habitudes fait partie des astuces naturelles et efficaces qui ont fait leur preuve. L’hamamélis est reconnu pour obtenir des bains de siège apaisants et réduisant l’inflammation. Le miélot est une tisane à consommer tout au long de la journée en se faisant une grosse tasse. Les cataplasmes à partir de plantes sont également des moyens de soulager la zone et de dire adieu aux douleurs rencontrées.

Les cures thermales sont un bon moyen de lutter contre les hémorroïdes car l’eau utilisée regorge de minéraux et d’oligo-éléments qui vont agir naturellement sur la cause des hémorroïdes. Une meilleure circulation sanguine pourra alors être retrouvée, tout comme un tonus qui évite la dilatation des vaisseaux sanguins hémorroïdaires.

Soulager et traiter les hémorroides

Les commentaires sont fermés.